Chappelle Pepoli

Chappelle Pepoli

1868

Scheda

Protagoniste de la sculpture funéraire à la Certosa, Massimiliano obtient le rôle de son père Giovanni Putti dès les années 1830, réalisant près de trente œuvres, parmi lesquelles des médaillons, des portraits en buste, des éléments d’ornementation et une dizaine de monuments.

Son style est caractérisé par un retour aux éléments religieux d’empreinte puriste – le Manifeste Puriste est écrit en 1843 par Pietro Tenerani, dont Putti découvre l’œuvre lors d’un voyage à Rome en 1840 – et par un fin naturalisme dérivé du célèbre sculpteur Bertel Thorvaldsen, danois mais lui aussi actif à Rome. Notre monument est un exemple particulièrement réussi de ce style. Le Christ Rédempteur évoque le Christ réalisé par Thorvaldsen en 1821 dans la Vor Frue Kirke de Copenhague : Putti en reproduit l’identique posture et le geste bienveillant d’accueil des deux âmes en prière, mais il s’en détache dans la représentation du manteau, qui recouvre entièrement la figure alors que dans la version originale il laissait le torse découvert et la blessure sur le flanc bien visible. Les deux âmes apparaissent presque suspendues en l’air, avec une solution technique très audacieuse, dans l’acte de se libérer d’un simple sarcophage orné des effigies des deux défunts et du blason de la famille. Pour la réalisation, Massimiliano Putti s’appuie, comme à d’autres occasions, sur le soutien technique de la société de marbriers Davide Venturi & Figlio. Sur la partie droite sont placées les épigraphes dédiées à Gioacchino Napoleone Pepoli (1825 – 1881) et à sa femme Federica Guglielmina Hohenzollern Sigmaringen (1820 – 1906).

Traduction de Clothilde Guégan, novembre 2021.

Leggi tutto

Opere

Apri mappa